Wij gebruiken cookies om er zeker van te zijn dat u onze website zo goed mogelijk beleeft. Lees meer
OKE! Cookies toestaan
Nouvelle depuis la Guyane - Barend en Diny Bloem

Nouvelle depuis la Guyane

Maripasoula, le 18 octobre 2013
 
Chers frères et sœurs en Christ (amis Francophones),
 
C’est avec un immense plaisir que je  vous écris ces quelques mots. Je me trouve actuellement à Maripasoula, la plus grande commune de France en superficie. Il se situe dans un site isolé  à l’intérieur du département de la Guyane Française, (973) au bord du fleuve Le Lawa (fleuve  frontalier  d’avec le Surinam). Le climat ici est chaud et humide. La langue officielle est bien entendu  le Français, mais dans le village,  la langue parlée est le Sranan tongo ou plus précisément l’Aluku qui est majoritairement représentée.
 
Historiquement parlant, Aluku était le nom d’un guerrier pendant la période esclavagiste. Depuis mon premier séjour en  famille en Guyane (1986-2000), je suis en contact permanent avec deux assemblées évangéliques dans cette région. Vous imaginez combien je suis content  de les revoir régulièrement et de les encourager en leur parlant personnellement et en étudiant avec eux quelques sujets bibliques  dans les réunions  et études  relatives à la bonne parole.  À vrai dire, mes visites ont un triple objectif :
 
·         leur enseigner les Saintes écritures, recevoir leur communion fraternelle  et apprécier leur fidélité.
 
Je compte y rester dix jours. Tous les soirs, je partage avec eux une étude sur « la vie de Moïse » et on essaye de tirer quelques leçons spirituelles pour notre vie quotidienne. Je me réjouis dans la communion fraternelle !
 
J’ai passé aussi une semaine à St.Laurent du Maroni, coté Nord-Ouest de la Guyane Française au bord du fleuve Le Maroni. C’est également la ville frontalière d’Albina (ville du Surinam, pays frontalier). L’assemblée Chrétienne Évangélique, avec laquelle nous travaillions lors de nos séjours en Guyane (1986-2000) passe par des sérieuses épreuves au niveau matériel et aussi spirituel. On était obligé de fermer le bâtiment pour faire quelques travaux nécessaires  afin de garantir  la sécurité du public. Suite à cette fermeture, on obtint des documents officiels ouvrant droit à recevoir le public.
 
Sur le plan spirituel,  il y a beaucoup de soucis dûs à la régression du nombre de fidèles et à l’incapacité de trouver une personne  capable de diriger l’assemblée avec l’esprit d’un serviteur. Nous savons  que : « Si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain » et en même temps nous prions  pour que le Seigneur envoie des ouvriers qui sont dignes de travailler pour sa maison, «Car nous sommes ouvriers avec Dieu… ».
 
Le frère Henk Kreuger du Pays Bas, habite déjà plus de 50 ans en Guyane Française. L’homme avec sa longue barbe est partout connu en Guyane. Avec son âge très avancé  89 ans,  il fait cette année encore le colportage des calendriers « La bonne semence ». On se demande jusqu’`a quand peut-il ou plutôt doit-il le faire encore ?
 
De l’autre côté du fleuve, en face de St.Laurent du Maroni, se trouve au Surinam le village Albina. Là je suis en contact avec l’assemblée « Nieuw Leven », (Nouvelle Vie). Cette assemblée existe  depuis environ un décennie et c’est très encourageant de voir comment elle s’est  agrandie au cours des années avec des fidèles plutôt jeunes qui ont vraiment le désir de suivre le Seigneur. Les populations ethniques sont « les Marrons » et la langue parlée est aussi le Sranan tongo. Dieu voulant j’y rendrai un des prochaines jours afin de continuer avec des études Bibliques.
 
Dans une semaine, je me rendrai à St.Laurent du Maroni pour fréquenter  dans les villages environnants,  plusieurs petites communautés (plutôt des Amérindiens). Si Dieu le veut je me rendrai aussi à Cayenne (la capitale de  la Guyane) pour rencontrer quelques frères et sœurs des différentes assemblées et à St.Rose de Lima, un village d’Amérindien à proximité de Cayenne où il y a aussi une petite communauté.
 
Mon retour vers les Pays Bas est prévu pour le 28 novembre.
 
Merci pour votre soutien dans la prière, aussi pour ma femme et les enfants aux Pays Bas.
 
Je vous salue fraternellement en Jésus Christ notre Sauveur,
 
Barend